14/03/2013

Nouveaux gicleurs pour la BF

Il y'a quelques temps j'étais tombé sur un excellent article sur le réglage "ultime" des carbus à l'aide d'une sonde lambda ici et aussi sur l'excellent blog d'un certain Vincent que je vous encourage vivement à parcourir The Panelvan blog.

J'avais donc profité de la remise en état de mon 4 en 1 pour y greffer une sonde lambda prélevée dans le stock de pièces Peugeot de Romano. Puis, ne voulant pas acheter un mano de richesse after market bien trop cher je me suis lancé dans la fabrication d'un vumètre en me basant sur un dossier qu'un collègue de boulot m'avait rencardé. Mais bon, comme l'électronique et moi ça fait deux, pour le moment mon mano n'est pas au point. Mais, les beaux jours arrivant et l'envie de rerouler en cox se faisant sentir, mais les souvenirs de conso astronomiques freinant mes ardeurs, je décide de me passer de mano et de prendre comme base de réglage les conclusions de ce post trouvé sur le forum Flat 4 ever.

En effet, à part l'arbre à cames (Engle 110 pour l'article et LG V270 pour moi), la config du moteur de l'auteur du post correspond grosso modo à ma config avec des 041 peu travaillées (seulement les angles modifiés sur les sièges de soupapes et les soupapes et un "netoyage" en règle des conduits sur mon moteur) et un rapport volumétrique d'origine à savoir 7/1. J'ai donc décidé, en me basant sur l'expérience de ce vévéiste d'augmenter mes gicleurs d'air et principaux. Arbitrairement, pour pas pousser à l'extrème le risque de rouler trop pauvre tant que je n'ais pas de quoi lire les infos de ma sonde, j'ai coupé la poire en deux et j'ai monté la semaine dernière des gicleurs d'air en 190 et des principaux en 125 (au lieu de 180/120). Considérant que mes réglages d'avance et de syncro étaient au point lors de ma dernière mise au point et le jeu aux soupapes ayant été reréglés peu de temps avant l'entrée en hivernage je me suis juste contenté de ce changement de taille et j'en ai profité pour boucher à l'étain mes gicleurs de starter. Car pendant mes longues recherches je me suis rendu compte que mes problèmes précédents de déréglages fréquents de mes carbus n'étaient pas du à de l'encrassement mais certainement plus du à des starter qui avaient tendance à se mettre en marche. J'ai aussi profité de l'ouverture de mes Dell pour régler correctement mes niveaux de cuves que j'avais très vraissemblablement réglés trop haut.

gicleurs.jpg

 Un petit cruising de 200 kilomètres ce week-end dans nos petits cols Puydedomois (jusqu'au lac du Guery) me conforte dans le fait que j'étais trop riche avant car le moteur est bien plus agréable et n'a plus tendance à s'engorger comme auparavant lors de certaines relances un peu cavalières. L'auto prend mieux ses tours, le son du moteur a changé et surtout je ne chauffe pas plus qu'avant voir même un petit peu moins. Bien que je penses que la température ne soit pas vraiment un critère en ce moment avec des températures extérieures autour de 10 degrés, je me souviens quand même que l'an dernier j'avais réussit à atteindre pas loin de 110 degrés avec des températures extérieures en dessous de 20°. D'aillieurs c'est cette température élevée et mes calculs de conso qui m'avaient à l'époque invités à ne pas me rendre à Annecy. Et pour ce qui est de la conso justement, je suis passé de 12 voir 13 litres (énorme pour un pauvre 1600 presque d'origine) à 10,1 l au cent. Sachant la route empruntée avec de la petite route montagnarde, un peu de ville et quelques dépassements de TDI je suis assez content du résultat. Je penses en effet pouvoir tirer un 9 litres sur nationale. Et je penses que la marge de progression est encore conséquente car je n'ai pas encore réduit le débit de mes pompes de reprise et je penses que je peux encore baisser les gicleurs principaux mais je ferais ça quand j'aurai un mano.

Ma journée se termine bien satisfait malgré une météo maussade. La semaine prochaine j'essaie de finir mon vumètre et s'il ne marche pas je vais rester dans cette config pour cette année ou tout du moins jusqu'à Annecy. Puis l'an prochain je penses que je lui réouvrirai le ventre à ce moteur pour peut-être changer la cylindrée et surtout augmenter mon rapport volumétrique car je reste persuadé de pouvoir tirer à 7 litres au cent avec un 1600 sur une cox. En tout cas je trouve qu'avoir l'impression qu'il manque une cinquième dans une cox c'est plutôt bon signe sur la caractère coupleux de mon moulin... et ça tombe bien car c'est exactement ce que je cherchais à avoir quand j'ai attaqué ce moteur initialement prévu pour un combi... en 2010 quand même!

03_2013.jpg

Les commentaires sont fermés.